Photographe en Free lense

Créativité

Bien que je sois un photographe en Freelance, je suis aussi un photographe en Free Lense… Ça se prononce à peu près pareil, mais évidemment ça n’a rien à voir…

Le Freelensing, késako ?

C’est un peu l’art de donner de la liberté à votre objectif, car comme vous le savez sans doute, l’objectif en anglais se dit lense et la liberté free. L’idée étant de détacher l’objectif du boitier afin de le désaxer pour modifier le plan de netteté.

De quoi j’ai besoin pour faire ça ?

Il faut un objectif avec un bague de diaphragme manuelle (la possibilité de changer l’ouverture de l’objectif sur l’objectif) et qu’il soit idéalement très lumineux (focale fixe). Encore une fois le bon vieux 50mm s’impose dans ce registre.

Quel est l’intérêt du Free Lense ?

Habituellement le plan de netteté (la zone nette) est une surface parallèle au capteur de votre appareil. Grâce au freelensing on peut par exemple rendre le côté droit net et le coté gauche flou. Effet maquette (aka Tilt/Shift) assuré !

Comment je fais pour faire du Free Lense ?

Première contrainte de la technique : il n’y a plus de barrière entre l’hostilité poussiéreuse du monde extérieur et l’immaculé propreté de l’intérieur de votre boitier. Il faut donc réserver cette technique à un environnement propre, sans poussière et sans vent.

On règle son objectif sur une ouverture assez grande, pas trop non plus car sinon la zone de netteté risque de se résumer à un cheveux de mouche… f4, f5.6 sont des valeurs qui devraient fonctionner.

Ensuite on enlève délicatement son objectif de son boitier, en le décollant de quelques millimètres de sa base.

La suite est simple, on désaxe (légèrement) l’objectif et on regarde dans le viseur se qui se passe et on essaye autant qu’on peut de faire la mise au point de manière manuelle. Avec cette technique on regrette souvent de ne pas avoir une paire de main de plus…

L’objectif étant désolidarisé du boitier, celui-ci ne retrouve plus aucune information sur l’ouverture de l’objectif. Il va donc falloir régler votre exposition en manuel (mais je suis certain que vous savez déjà comment faire)

Dans le genre technique « à tâtons » on ne fait pas mieux. Il ne reste plus qu’à faire plein d’essais jusqu’à que vous ayez réussi une bonne photo. Je ne vous cache pas que le hasard a une large place là dedans. C’est ce qui d’ailleurs fait tout le charme des photo free lense.

Des liens :

Vous trouverez sur cette page de nombreux exemples de photo faites avec cette technique : http://www.flickr.com/groups/freelensing/pool/

Vous trouverez un petit schéma qui explique le pourquoi du comment ici http://www.swiss-miss.com/2010/10/freelensing.html

D’autres photo issues de cette séance très vintage : http://photo.aseed.fr/back-to-the-60s

Alors tous à vos objectifs !

PS : je décline toute responsabilité en cas de destruction de votre capteur, à utiliser avec précautions…

One Comment

  1. Fuffy
    Posté le 27 avril 2012

    Très bon ça ! je ne connaissais pas… Article clair et efficace, comme d’hab’ :)
    A+

Une question, une remarque, une suggestion...

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>