Le trépied c’est le pied !

Créativité

Un trépied et des personnalités multiples…

Que les choses soient claires tout de suite : cette photo n’a aucune qualité artistique !

Il s’agit juste d’un petit exercice technique que je vais vous expliquer. A vous ensuite de faire beaucoup mieux en suivant mes quelques conseils techniques.

Pour réaliser ce genre de photo vous aurez besoin :

  • d’un modèle (pourquoi pas vous même ?)
  • d’un appareil photo (avec un retardateur, s’il s’agit de vous même, je pense que tous les appareils prennent ça en charge depuis 50 ans)
  • d’un trépied ou d’un endroit où poser l’appareil précédemment cité
  • d’un peu d’espace
  • d’un logiciel de retouche/montage photo (un truc basique suffira, Photoshop fera aussi l’affaire)

C’est tout…

Où placer l’appareil ?

Sur le trépied bien sûr… Pourquoi ? Car avec un cadrage exactement identique sur chaque photo le montage va devenir simplissime. Sinon c’est la galère assurée !

Concrètement veillez à placer l’appareil dans un endroit où le cadrage est assez large pour vous permettre d’y évoluer dans différents endroits sans que vos différentes poses ne s’empilent les unes sur les autres. Cela vous fera gagner beaucoup de temps lors de l’assemblage des photos.

Comment régler l’appareil ?

Afin d’avoir une zone de netteté la plus importante possible, privilégiez les paramètres suivants :

  • une focale grand angle (tu dézoomes quoi !)
  • une faible ouverture (un grand f)

Si vous avez un temps de pose un peu long (inférieur à 1s), ça n’est pas grave ; l’appareil étant sur un trépied (et donc fixe) il ne devrait pas y avoir de flou de bougé. Pensez tout de même à ne pas vous agiter lors de la prise de vue.

Si le temps de pose est trop long, ou que vous souhaitez être en mouvement lors de la prise de vue, ou que vous ne pouvez pas vous empêcher de trembler (déjà, diminuez le café), vous pouvez augmenter la sensibilité ISO, ou si cela ne suffit pas, augmenter l’ouverture de votre objectif.

Sachez que je ne touche pas de backshish à chaque fois que vous utilisez le mode d’exposition manuelle mais une fois de plus c’est la solution qui va vous faire perdre 20 secondes à la prise de vue pour vous faire gagner 30 minutes au montage des photos.

Pourquoi ? Pour la simple et excellentissime raison que votre fond aura toujours exactement la même luminosité (du moins si l’éclairage ne change pas pendant la séance) et que cela vous permettra d’assembler vos photos en deux minutes au lieu de deux heures. Deux heures pendant lesquelles vous devriez corriger la lumière pour chaque cliché ou effectuer des détourages longs et fastidieux.

Encore une fois, on comprend qu’il vaut mieux perdre 5 minutes à la prise de vue que 5 heures au montage. On peut tout faire avec Photoshop, mais on peut gagner beaucoup de temps en partant avec de bonnes bases

Et si on prenait des photos maintenant ?

Attention : veillez à ne surtout pas bouger l’appareil au déclenchement. Appuyez doucement sur le déclencheur.

Amis du timer : appuyez sur le bouton, allez vous placer et voila ! Placez vous sans précipitation.
Si vous vous prenez les pieds dans le trépied, il faudra recommencer du début.

Vous avez des zamimodèles (ce sont des amis qui servent de modèles) : placez les dans votre composition et appuyez sur l’appareil pour faire une photo (ça vous savez j’en suis sur)

Faites plus de photos que nécessaire, vous choisirez ensuite les meilleures ou celles qui se combinent le mieux ensemble.

Et si on assemblait tout ça maintenant !

Aller hop… On sélectionne toutes ses photos préférées  et on les ouvre dans son logiciel de retouche.

Puisqu’on a utilisé un trépied et le mode manuel de son appareil on est censé avoir des photos quasi-identiques : à savoir que seul le sujet doit bouger de l’une à l’autre.

On prend une première photo qui va nous servir de fond, puis on copie/colle les autres comme des nouveaux calques sur cette première image. Vérifiez que le fond ne bouge pas d’un pixel en masquant/affichant les calques. Si ça bouge un peu : repositionnez vos calques pour que tout ça colle parfaitement.

Comme d’habitude avec ces logiciels il existe 1001 et façons de manipuler l’image pour arriver au même résultat.

En utilisant les masques de fusion c’est vraiment très simple. Utilisez le lasso et sélectionnez rapidement la zone autour du personnage (pas besoin de précision si l’étape précédente a bien été effectuée). Puis cliquez sur la création du masque de fusion pour le calque sélectionné, et hop, votre personnage sélectionné apparait à côté de celui qui était sur l’image de fond.

Répétez l’opération autant de fois que vous avez de calque, et vous voila en pleine multiplication de personnalités.

Si vous ne disposez pas d’outil de masque de fusion il reste la solution de la gomme : gommez rapidement sur chaque calque (sauf le fond) tout ce qui est autour du personnage pour obtenir le même résultat !

Vos résultats en image ?

Si vous réalisez des créations suite à le lecture de cet article n’hésitez pas à poster des liens dans les commentaires !

6 Comments

  1. julien dallier
    Posté le 22 octobre 2011

    prennent ça ne charge depuis 50 ans => prennent ça EN charge depuis 50 ans
    j’aime !

  2. JP
    Posté le 22 octobre 2011

    Une petite erreur, pour un champ de netteté élevé, l’ouverture doit être réduite, et donc le f est d’autant plus grand que le champ de netteté augmente. Par contre, ca nécessite d’augmenter le temps de pose et/ou les ISO.

  3. JP
    Posté le 22 octobre 2011

    oublie, j’ai lu de travers…

    • aSeed
      Posté le 22 octobre 2011

      Il y avait effectivement une coquille qui s était glissée ;)

  4. stefouille
    Posté le 26 octobre 2011

    tiens je vais essayer avec cette methode, jusqu’à présent je me déplacais rapidement et rester fixée à un endroit pour avoir une seule image avec un effet flou entre. pareil pour le light painting quoi… j’adore cet article !!

One Trackback

  1. By Mélanger le mobile et l’immobile > Photo Decryptage on 3 novembre 2011 at 12 h 12 min

    [...] Mélanger le mobile et l’immobile Skip to content AccueilÀ propos de l’auteurRSS « [...]

Une question, une remarque, une suggestion...

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>